La data intelligence pour un meilleur tri des billets de banque

Les billets de banque se froissent, se plient, se salissent, se déchirent. Ils doivent donc subir régulièrement un test simple : Apte ou inapte ? Pour prendre une décision, les banques d’émission doivent continuellement évaluer la qualité et le coût. Le logiciel BPS® Eco-Comparator leur permet de simuler leurs propres valeurs limites d’aptitude et de sélectionner les réglages optimums pour le tri des billets.

Le remplacement des billets de banque est coûteux, c’est pourquoi il est essentiel de trouver l’équilibre idéal pour déterminer l’aptitude des billets de banque. Les machines de G+D Currency Technology sont capables d’évaluer différents paramètres à cet égard, notamment les graffitis, les salissures, les taches, les déchirures, les coins cornés et les trous parmi les critères d’aptitude les plus importants. Les limites peuvent varier par dénomination, les billets à grande dénomination devant être plus propres que les petites.
Chaque série de billet a environ 150 critères de qualité, ce qui complexifie l’inspection de l’adaptabilité. Lorsque les banques d’émission choisissent les valeurs limites idéales pour l’état du billet, la rentabilité est le facteur le plus important.

 

La recherche réussie des paramètres parfaits

  • BPS® Eco-Comparator visualise et analyse la distribution des valeurs de propriété des billets de banque. Les ajustements des seuils de tri sont simulés et leur impact sur le taux d’inaptitude est immédiatement affiché.
  • Il prend en charge la comparaison et l’analyse des résultats de tri des différents systèmes BPS®, pour une cohérence et une reproductibilité accrues.

 

  • BPS® Eco-Comparator permet la mise à l’échelle automatique ou manuelle des graphiques et des histogrammes, ainsi que le réglage automatique ou manuel des seuils de tri et des analyses de sensibilité.
  • Le réglage automatisé des seuils et la fonction d’enregistrement/relecture des macros permettent de travailler rapidement et efficacement avec l’outil, que ce soit directement sur le BPS® ou hors ligne dans le bureau.

 

Définition de vos propres seuils

Les réglages doivent être parfaits ; la machine doit être réajustée si le taux de déchiquetage est trop élevé pour le client ou si le seuil d’adaptabilité des billets est trop bas. Toutefois, les banques d’émission souhaitent de plus en plus être en mesure de fixer elles-mêmes les valeurs de seuil afin de gagner du temps et de l’argent : l’outil BPS® Eco-Comparator met ce niveau d’indépendance à leur disposition. Le logiciel détermine les limites de tri optimales d’une quantité de données limitée et il peut faire des simulations et des suggestions automatisées. Le logiciel apprend à l’avance, sur la base d’un tri manuel des billets de banque, quels billets doivent être classés comme étant aptes ou inaptes, ce qui facilite le tri.

 

Pour entraîner une machine telle que la BPS® M7, une pile de billets aptes et une pile de billets inaptes à la circulation, chacune composée d’au moins 1 000 billets, sont traitées sur la machine, puis le logiciel BPS® Eco-Comparator évalue les données obtenues grâce à cet exercice. Plutôt que d’analyser chaque billet l’un après l’autre, elle part du principe que les données doivent être évaluées à partir d’un certain volume de billets. Le résultat est un tri plus plausible selon l’aptitude, avec une distinction plus nette entre les billets aptes et inaptes, et sans taux de déchiquetage excessif. Le logiciel est capable de calculer la combinaison idéale de valeurs de seuil pour permettre un tri optimal selon l’aptitude des billets.

 

Explorer différents scénarios

Une autre possibilité consiste à simuler l’aptitude et l’inaptitude. Pour cela, la banque d’émission rassemble les données d’au moins 10 000 billets ayant circulé, et l’outil utilise ces données pour calculer le taux d’inaptes selon les limites de tri actuelles. Le client est alors capable d’explorer différents scénarios de limite pour lesquels le BPS® Eco-Comparator simule le nouveau taux d’inaptes : « Combien de billets seraient détruits si moins de salissures du recto étaient acceptables ? » Cela permet à la banque d’émission de gérer le nombre de billets qu’elle veut remplacer.

Alors que l’ajustement des limites de tri était une question d’instinct, le BPS® Eco-Comparator est une étape décisive dans la prise de décision fondée sur les données. Et c’est une méthodologie rapidement payante : Si le coût de production d’un billet est 0,10 € et que le volume de traitement d’un BPS® est d’environ 500 000 billets par jour, une diminution d'1 % des produits du déchiquetage induit des économies d’environ 100 000 € par machine par an.

 


Votre contact pour France
  Modifier votre emplacement

Giesecke+Devrient Currency Technology GmbH

+49 89 4119-0

currency-technology-DI@gi-de.com

Prénom Nom E-mail Entreprise Votre message
En envoyant le présent formulaire de contact, j’accepte que mes données soient traitées pour répondre à ma demande – comme indiqué dans la <a href="fr/fr/currency-technology/confidentialite-des-donnees/" class="ce--link" title="G+D privacy policy" target="_blank">politique de confidentialité G+D.</a>. Titre M. Mme
currency-technology-DI@gi-de.com fr ct fr https://www.gi-de.com/fr/fr/currency-technology/solutions/solutions-numeriques/g-d-data-intelligence/bps-eco-comparator/ https://www.gi-de.com/fr/fr/currency-technology/solutions/solutions-numeriques/g-d-data-intelligence/bps-eco-comparator/