Des micromiroirs à fort impact

G+D Currency Technology utilise une technologie de micromiroir pour améliorer la sécurité des billets de banque, mais également pour ouvrir de nouvelles possibilités en matière de design. Dans cette interview, Stefan Bichlmeier, directeur de la gestion des produits chez Louisenthal®, en parle en détail et aborde les projets à venir.

Monsieur Bichlmeier, au premier abord, qu’est-ce qui différencie un billet de banque doté de la technologie de micromiroir des autres ?

C’est l’effet optique unique créé par les fils et les films de sécurité. La technologie de micromiroir utilise de très nombreux miroirs extrêmement réduits qui sont alignés et dont la forme crée des réflexions qui forment une image qui semble bouger de manière dynamique lorsque le billet de banque est incliné à différents angles. Elle permet également de créer des effets 3D en donnant une impression de relief ou de déplacement et de lévitation d’objets.

Il est également possible de créer des effets 3D à l’aide d’hologrammes. En quoi la technologie de micromiroir est-elle différente ?

Contrairement aux hologrammes, les effets de la technologie de micromiroir sont facilement identifiables même dans un environnement à faible luminosité, le degré de contraste et de netteté des contours reste excellent grâce à une réflexion lumineuse extrêmement efficace. Les hologrammes, eux, sont basés sur la diffraction de la lumière, ce qui forme une image beaucoup plus diffuse et sombre en apparence.

Les micromiroirs associés à un revêtement forment une excellente protection contre la contrefaçon.

 «

Stefan Bichlmeier, directeur de la gestion des produits chez Louisenthal®

Les miroirs ordinaires peuvent s’assombrir au fil du temps. Les micromiroirs peuvent-ils également connaître cette situation si les billets de banque restent longtemps en circulation ?

Non, aucune détérioration des effets n’est possible durant la durée de vie d’un billet de banque. Les miroirs ne perdent pas de leur éclat, ils ne sont pas fabriqués en verre à couche comme les miroirs ordinaires, mais ils sont formés et encapsulés dans une structure à couches.


Très serrés : quatre millions de miroirs par centimètre carré

[Translate to French:] Dr. Stefan Bichlmeier

Comment le processus de formage fonctionne-t-il ?

La première étape, c’est la création : créer un original à partir du modèle de conception. Un logiciel spécifique calcule la taille, l’angle de vue et l’agencement des miroirs individuels, chaque centimètre carré en compte environ 4 millions. Puis, après plusieurs étapes d’électroformage, un outil est créé pour la production.

On dirait qu’il serait très difficile pour les faussaires d’imiter les effets de la technologie de micromiroir...

Effectivement. De plus, nous renforçons encore davantage les mesures de sécurité contre les faussaires en utilisant des revêtements spéciaux comme nos fils de sécurité RollingStar®®, qui associent la technologie de micromiroir à de multiples couches fines de films métalliques. Cette technologie crée un changement de couleur unique lorsque le billet de banque est incliné. Il est essentiel de maîtriser l’épaisseur de chaque couche de film fin à l’échelle nanométrique afin d’obtenir un effet d’inclinaison précis. Le revêtement spécial de notre film varifeye® ColourChange associé à une fenêtre sur le billet de banque permet d’afficher un motif qui apparaît bleu par transparence et doré à la lumière directe. Dans chaque cas, les micromiroirs et le revêtement s’associent pour assurer une excellente sécurité face à la contrefaçon, ce qui a également été prouvé par des études indépendantes.


Offrir une authentification maximale

La technologie de micromiroir peut-elle également être associée à des dispositifs de sécurité supplémentaires ?

Oui, il existe de nombreuses options, par exemple, la fluorescence U.V., ou la signature magnétique qui s’étend du simple dispositif de reconnaissance par oui/non au codage complexe. La technologie en texte clair est appliquée également : les couches sont partiellement retirées pour que des informations supplémentaires, comme du texte, apparaissent clairement lorsque le billet de banque est exposé à la lumière.

Les systèmes de traitement de billets de banque doivent-ils être adaptés à la technologie de micromiroir ?

Lors du processus habituel d’adaptation avant l’émission d’un nouveau billet de banque (par exemple, lorsque les propriétés magnétiques d’un fil de sécurité sont adaptées aux systèmes de traitement de billets de banque), aucune adaptation supplémentaire aux micromiroirs n’est nécessaire.

Les avancées en matière de traitement de données annoncent l’arrivée prochaine de davantage d’effets en termes de fils et de films.

 «

Stefan Bichlmeier, directeur de la gestion des produits chez Louisenthal®


De nouveaux revêtements et combinaisons pour une meilleure sécurité face à la contrefaçon

Des billets de banque à micromiroirs sont-ils déjà en circulation ?

Nos fils de sécurité RollingStar®® sont en circulation depuis plusieurs années, dans plus de 20 dénominations. Plus de 40 dénominations supplémentaires seront bientôt mises en circulation, elles comprendront les nouveaux fils de sécurité Galaxy® avec une création étendue et raffinée qui associe les effets 3D et dynamiques d’une façon très innovante. De plus, les premiers billets dotés de films de sécurité sont déjà en circulation. Le billet commémoratif arménien de 500 drams de G+D Currency Technology a même remporté le prix « Best Regional Banknote » (meilleur billet régional). Ce billet est doté d’un fil de sécurité Galaxy et, pour la première fois, d’un film de sécurité RollingStar®® LEAD®. Il illustre parfaitement les avantages offerts par les technologies RollingStar®® (micromiroirs et changement de couleur) aux éléments en film. Des émissions supplémentaires de séries entières dotées de films à micromiroirs sont prévues et en cours de production, le niveau de demande est impressionnant. Afin de continuer à répondre aux besoins avec efficacité et fiabilité, nous avons considérablement augmenté notre capacité il y a déjà un certain temps.

Billet commémoratif de 500 drams – recto
La cathédrale Sainte-Etchmiadzin est présente au recto. Construite au IVe siècle, elle abrite, selon la tradition, un fragment de l’arche de Noé.

Billet commémoratif de 500 drams – verso
Noé, sa famille et plusieurs animaux ayant pris place à bord de l’arche de Noé sont représentés au verso.

Quelles sont les perspectives d’avenir pour la technologie de micromiroir ?

Nous développons constamment cette technologie, nous effectuons donc des recherches dans de nombreux domaines : Les progrès en matière de traitement de données signifient que de nouveaux effets sont constamment en cours de développement en termes de fils et de films. Dans le même temps, nous travaillons à l’ajout de nouveaux choix de combinaisons, avec pour objectif de renforcer la sécurité des billets de banque face à la contrefaçon, et de rendre possibles de nouvelles choses en matière de conception.


Votre contact pour France
  Modifier votre emplacement

Giesecke+Devrient Currency Technology GmbH

+49 89 4119-0

currency-technology-banknote-solutions@gi-de.com

Prénom Nom E-mail Entreprise Votre message
En envoyant le présent formulaire de contact, j’accepte que mes données soient traitées pour répondre à ma demande – comme indiqué dans la <a href="fr/fr/currency-technology/confidentialite-des-donnees/" class="ce--link" title="G+D privacy policy" target="_blank">politique de confidentialité G+D.</a>. Titre M. Mme
currency-technology-banknote-solutions@gi-de.com fr ct fr https://www.gi-de.com/fr/fr/currency-technology/tendances/securite-des-billets-de-banque/des-micromiroirs-a-fort-impact/ https://www.gi-de.com/fr/fr/currency-technology/tendances/securite-des-billets-de-banque/des-micromiroirs-a-fort-impact/